On le sait tous que les insectes sont la nourriture du futur. Mais entre manger un grillon et des vers de temps et manger des steaks d’insectes dans chaque repas, il y a un grand pas à faire.

 

 

Sur le marché, on voit se développer de plus en plus les légumineuses sous des formes variées, comme des steaks de lentilles, de pois ou encore plein d’autres choses. Ensuite, autorisées mais plus discrètes, on a les macro et micro-algues comme la spiruline ou la chlorelle. On les trouve souvent dans des produits transformés commes les pâtes.

 

Steaks d’insectes dans le monde

 

 

En Chine, on consomme plus de 300 espèces d’insectes: essentiellement des nymphes de papillon, des hannetons et des grillons. Mais il faut re siture ça dans une consommation traditionnelle qui résulte d’une grande tradition pas d’une production.

Mais à peine dix espèces d’insectes sont autorisées  (ou tolérées) en Europe pour la consommation humaine ce qui est très peu.

En Belgique, il y a une tolérance provisoire pour les insectes entiers. La réglementation autorise les insectes comestibles en Suisse, qui ne fait pas partie de l’Union européenne.

La Russie quant à elle, vient d’autoriser la vente d’insectes entiers et en produits transformés comme les burgers et les steaks. C’est aussi le cas en Amérique du Nord.

Les commentaires ne sont plus autorisés sur cet article.