novak-djokovic-lsans-gluten

On parle de plus en plus du “sans gluten”. Le sans gluten est arrivé dans nos supermarchés depuis quelques années mais ce sont les sportifs qui ont les premiers adopté ce régime alimentaire. Le régime sans gluten s’il est destiné d’origine aux personnes souffrant de la maladie cœliaque, a séduit et séduit de plus en plus les sportifs. Que ce soit pour des raisons de mieux être, pour améliorer ses performances ou tout simplement par nécessité médicale, on vous explique dans cet article : l’intérêt ou non d’adopter le régime sans gluten si vous êtes sportif, ce qu’est-ce que le gluten exactement et les grands sportifs qui militent pour le sans gluten.

Qu’est-ce que le gluten ?

Le gluten est une protéine, ou plutôt un ensemble de protéines, principalement contenues dans les céréales. Il est constitué de protéines, d’acides gras ainsi que de sucres. Contenu dans le blé, dont il représente la majorité des protéines, il est également présent dans l’orge et le seigle…

Pourquoi fait-on la chasse au “sans gluten” ?

 

Un rayon dédié au "sans-gluten" au Royaume-Uni où les allergies alimentaires sont particulièrement développées

Un rayon dédié au “sans-gluten” au Royaume-Uni où les allergies alimentaires sont particulièrement développées

Le gluten est soupçonné depuis plusieurs années d’engendrer allergie, intolérance, sensibilité. Syndrome du colon irritable, intestin irritable, ballonnements, problème de foie… derrière tous ces termes peut se cacher une intolérance ou une allergie au gluten trop longtemps ignorée.

Il y a plusieurs catégories de personnes souffrant de l’ingestion du gluten. Tout d’abord, les personnes possédant une intolérance au gluten, également appelées « malades cœliaques » et qui présentent des symptômes tels que des vomissements, accompagnés ou non de perte de poids, des troubles du transit… Seuls des tests médicaux pourront infirmer ou confirmer la présence de cette intolérance. Si tel est le cas, le seul remède constituera en une éviction à vie du gluten, car cette maladie provoque une inflammation de la muqueuse intestinale, ainsi que des villosités de l’intestin, et peut à terme empêcher l’absorption de nutriments, voire même provoquer une malabsorption.

Les autres personnes ne sont pas intolérantes au gluten mais elles peuvent présenter des symptômes correspondant à ce que l’on appelle « une sensibilité au gluten ». Les réactions du corps après la consommation de gluten ressemblent à ceux ressentis par un malade cœliaque, mais tous les tests sont eux négatifs. Cependant, les témoignages de personnes ressentant un véritable mieux être suite à l’arrêt de la consommation de gluten, fleurissent un peu partout sur le net. Alors info ou intox ?

Qu’est-ce que l’allergie au gluten ? L’allergie au gluten est encore différente. En effet, c’est une réaction provoquée par le système immunitaire, suite à l’ingestion de gluten. Ce-dernier va provoquer une réaction en chaîne suivie de plusieurs symptômes, qui ont tous en commun leur apparition brutale. Ils peuvent être plus ou moins importants, et aller de simples éternuements ou démangeaisons à des troubles digestifs, et peuvent même aller chez certaines personnes jusqu’à un œdème de Quick, en fonction de la sévérité de l’allergie.

Le cas des sportifs et du sans gluten

2 des 4 meilleurs joueurs de tennis mondiaux suivent actuellement un régime sans gluten. Ainsi, Novak Djokovic et Andy Murray, mais également Sabine Lisicki s’alimentent de cette manière au quotidien. Cependant, ces sportifs sont loin d’être les seuls. En effet, une équipe cycliste professionnelle propose ce type d’alimentation à tous ses membres. En outre, dans les sports d’endurance, le sans gluten est en train de se développer comme une traînée de poudre. Si l’on considère qu’aucun de ses sportifs n’est atteint de la maladie cœliaque, qu’est-ce qui peut bien les pousser à s’astreindre à un tel régime alimentaire ?

L’éviction du gluten entraînerait  moins de perturbations du système digestif

 

L'éviction du gluten permettrait de retrouver un système digestif plus sain

L’éviction du gluten permettrait de retrouver un système digestif plus sain

Parce que notre système digestif ne possède pas tous les enzymes dont il aurait besoin afin de digérer au mieux le gluten, l’estomac va donc devoir en produire en plus, et de manière exagérée afin de pouvoir terminer sa digestion. Tout cela va se traduire physiquement par des lenteurs au niveau de la digestion, ainsi que des reflux gastro-œsophagien. Au niveau intestinal, la mauvaise digestion du gluten peut entraîner des colites, qui en bloquant les mouvements de l’intestin, se manifestent par des ballonnements, des diarrhées ou des constipations. A cause de ces nombreux désagréments, de nombreux sportifs tels Timmy Curan (surfeur pro), ou Tom Kostopoulos (Hockeyeur) pour ne citer qu’eux se sont mis au sans gluten.

Supprimer le gluten permettrait de réduire les inflammations de l’organisme

Si on part du principe que notre système digestif ne possède pas tous les enzymes pour digérer le gluten, notre organisme devient irrité et inflammé par cette agression alimentaire. En plaçant l’organisme dans un état inflammatoire chronique, le gluten favoriserait les blessures de type articulaires et tendineuses chez les sportifs. Cet état inflammatoire chronique a été démontré par de nombreuses études scientifiques, qui ont réussi à faire la corrélation entre la consommation de gluten, et cet état inflammatoire chronique du corps humain. Suite à de nombreuses blessures et contre-performances, Dana Vollmer, nageuse Américaine, décide de se mettre au « gluten Free » en 2011, En 2012, lors des JO de Londres, elle explose entre autre le record du 100 mètres papillon, se permettant même de repartir avec 3 médailles d’or.

Le gluten serait un frein aux performances sportives

Des études scientifiques ont réussi à corréler le fait que le gluten agissait sur des récepteurs qui gèrent l’activité des gènes, responsables de la gestion du glucose, ainsi que des acides gras, ce qui va entraîner une résistance à l’insuline, et par-conséquent, favorise le stockage des graisses. Un régime sans gluten est donc loin de diminuer les performances sportives, bien au contraire, il pourrait même les améliorer.

Le sans gluten pour lutter contre les maladies auto-immunes

Milieu de terrain de l’AS Saint Étienne, Alejandro Alonso s’est récemment vu contraindre de stopper sa carrière de footballeur professionnel, suite au diagnostique d’une maladie auto-immune incurable, la spondylarthrite ankylosante. Rhumatisme inflammatoire chronique, cette maladie évolue par poussées, très douloureuses. De nombreux malades signalent un véritable mieux être dans ces maladies inflammatoires, suite à l’arrêt du gluten dans leur alimentation.

Le cas de Novak Djokovic

Novak Djokovic : un des sportifs phare du mouvement sans gluten

Novak Djokovic : un des sportifs phare du mouvement sans gluten

Attardons-nous quelque peu sur l’histoire de ce tennisman, qui avant de devenir le joueur réputé que l’on connaît désormais, a très longtemps enchaîné les baisses de tonus, et les troubles respiratoires. C’est d’ailleurs à cause d’une baisse de forme qu’il perdra l’Open d’Australie en 2010, Suite au diagnostic par un médecin serbe d’une sensibilité au gluten, et la pratique d’un régime sans gluten, Djokovic verra ses problèmes de baisse de forme et ses troubles respiratoires disparaître. Pourtant, il a fallu qu’il lutte contre ses croyances de sportif, selon lesquelles il devait consommer de grandes quantités de féculents pour être performant. Grâce au sans gluten, les performances de Djokovic vont littéralement exploser. En effet, son métabolisme utilise bien mieux les aliments dont il dispose afin de fournir de l’énergie au corps. Ainsi, en 2012, il gagna la plus longue finale de l’Open d’Australie.

Se lancer dans le sans gluten lorsqu’on est sportif

Si vous êtes décidé à vous lancer dans une diète sans gluten pour améliorer votre pratique sportive, commencez par changer petit à petit la nature de votre alimentation la veille de vos séances d’entraînement. Par-exemple, pensez à remplacer les traditionnelles pâtes, par du riz, des pommes de terre ou des légumineuses. Vous pourrez ainsi évaluer la bonne santé de votre système digestif, ainsi que vos performances lors de votre entraînement.

Avec un régime sans gluten, je mange quoi ?

Le régime sans gluten est certes difficile à suivre, mais pas impossible. Il est compliqué car il demande une remise en question complète de sa manière de cuisiner et de s’alimenter. Oubliez toutes vos habitudes alimentaires, et culinaire, car le gluten se cache dans de très nombreux produits du quotidien (comme le jambon par-exemple). Ainsi, vous allez devoir vous mettre à cuisiner.

Voici une liste non-exhaustive de quelques aliments autorisés au cours d’un régime sans gluten :

⁃ viande
⁃ légumes secs et légumes frais
⁃ œufs
⁃ poissons
⁃ fruits frais
⁃ lait
⁃ maïs
⁃ riz
⁃ pomme de terre
⁃ soja…

Vous vous rendez bien compte que vous avez encore le choix des produits, mais vous pourrez en oublier beaucoup (comme les biscuits et gâteaux du commerce, gnocchis, pâtes, pain, viennoiseries, préparations…).

Même s’il est à la mode, le régime sans gluten ou « gluten Free » reste compliqué à mettre en œuvre. Cependant, en tant que sportifs le suivre peut vous permettre de vous sentir mieux, et donc d’accroître vos performances. Il n’y a aucune règle, il faut apprendre à écouter son corps, et ses ressentis suite à l’ingestion d’aliments contenant du gluten. Ainsi, après un plat de pâtes par-exemple, écoutez-vous. Si vous vous sentez fatigué et ballonné, ou si vous avez l’impression que votre digestion est lourde et a du mal à se faire, alors vous gagneriez peut-être à éviter le gluten pendant quelques temps, et à en apprécier les bienfaits sur votre organisme.
Cependant, même si certains sportifs ont connu une amélioration nette de leurs résultats suite à l’arrêt du gluten dans leur alimentation, aucune étude scientifique d’envergure ne peut venir prouver la corrélation entre les deux faits. Il est certain que certains aliments sont à même de provoquer diverses réactions de l’organisme en fonction de la tolérance de ce-dernier, mais rien ne vient aujourd’hui démontrer qu’un régime sans gluten permette d’améliorer ses performances. Testez, notez et vérifiez vos performances sportives en fonction des variations que vous apporterez à votre alimentation. Le meilleur juge de votre performance et de votre bien-être reste vous-même !

Les commentaires ne sont plus autorisés sur cet article.