Comprendre les grands principes du régime Seignalet

Tendinites, arthrose, ostéoporose, goutte, problèmes de peau, diabète, cancer, sclérose en plaque, maladie de Crohn… D’après le Dr Jean Seignalet, l’origine de nombreuses maladies se trouve dans nos intestins et il suffit de changer d’alimentation pour les soigner. Kinjao vous donne les clés de cette diète si vous souhaitez la débuter.

Le guide pour tout savoir sur le régime Seignalet

 

Le régime Seignalet : qu’est-ce que c’est ?

Pour bien comprendre le régime Seignalet, il faut rappeler qui était ce monsieur. Ancien Interne des hôpitaux de Montpellier, pionnier des greffes d’organes et de tissus, il a dirigé pendant 30 ans le laboratoire d’histocompatibilité de Montpellier tout en menant des recherches sur l’alimentation. En 1985, il soutient que la polyarthrite rhumatoide, maladie incurable à l’origine inconnue, peut être soignée efficacement par un unique et simple régime alimentaire. Ses articles sur la nutrition pourtant argumentés scientifiquement et confirmés par des succès cliniques sont rejetés par les comités de lecture des revues médicales spécialisées. Sa conclusion est stupéfiante : la plupart des maladies chroniques modernes ont pour facteur déclenchant l’alimentation moderne. Un simple régime alimentaire peut en venir à bout. L’alimentation moderne déséquilibrerait le fonctionnement normal de l’intestin grêle, provoquant l’entrée de molécules alimentaires et de bactéries de la flore intestinale dans l’organisme dont le fonctionnement est à son tour perturbé. Selon le Dr Seignalet, ces très nombreuses molécules alimentaires et bactériennes seraient les premiers responsables de 90% des maladies.

 

Comment fonctionne le régime Seignalet ?

Le régime Seignalet exclut les aliments dont la structure moléculaire, inadaptée ou dénaturée s’avère être indigeste pour une partie importante de la population. Monsieur Seignalet estime notamment que les céréales et laits animaux sont trop omniprésents dans notre quotidien. Il faudrait les remplacer par des céréales non mutées et les laitages par des équivalents (lait de coco…)

Suivre le régime Seignalet : les grands principes

1er principe : Pas de produits laitiers

Pour Monsieur Seignalet, le lait est naturellement réservé à la progéniture d’une espèce. Dans la nature il n’existe pas d’espèce se nourrissant du lait maternel d’une autre espèce. Le lait de chaque espèce est logiquement adapté à sa progéniture : le lait de vache pour le veau, le lait maternel humain pour les enfants.
On remplace comment ? On dit oui aux lait d’amande, noisette, riz, soja, coco, noix de cajou …

2ème principe : Pas de céréales mutées

Le blé tout comme le maïs a été soumis à de nombreuses variations génétiques depuis les années 1950.

On remplace comment ? On dit OUI à l’amande, à la farine de chataigne, farine de riz, coco, lupin, sarrasin, pomme de terre, tapioca, pois chiches….

3ème principe : Favoriser le cru et “l’alimentation vivante”

Avec le cru, vous faites le plein de vitamines et de bonnes graisses. On privilégie les légumes crus, sans oublier les aliments germés, fermentés et enfin les légumes de la mer (comme la spiruline !). Il en va de même pour les viandes et aliments d’origine animale.

4ème principe : Favoriser les cuissons douces

On dit stop à la cocotte-minute qui tue les vitamines et minéraux et on opte pour des températures de cuisson inférieures à 110°C : à la vapeur, à l’étouffée, au bain-marie ou au four en réduisant sa température.

On aime dans le régime Seignalet

Ce régime permet de varier les céréales et les apports nutritifs.
On aime l’alimentation vivante : algues, produits fermentés…

On n’aime moins dans le régime Seignalet

L’alimentation crue peut être agressive pour ceux qui n’y sont pas habitués.
Pour les fans de fromages, un régime très difficile à suivre !

Compatibilité des insectes avec le régime Seignalet ?

09/10.

Les insectes correspondent aux principes mais on évite autant que possible de les faire cuire à haute température ou de les faire frire.

Pour aller plus loin :

Le livre “L’Alimentation ou la troisième médecine” par Jean Seignalet

Les commentaires ne sont plus autorisés sur cet article.