Crédit photo © Bernard Wis

Vous cherchez à pratiquer du sport ? Et si vous vous laissiez inspirer par un nouveau type d’entrainement tendance : le paléo-fitness. On vous explique tout sur cet entrainement basé sur les mouvements naturels que pratiquaient nos ancêtres chasseurs-cuilleurs.

 

Tout savoir sur le paléo-fitness

 

Le Paléofitness  c’est quoi ?

Le Paléofitness nous propose de renouer avec des mouvements que devaient réaliser nos ancêtres pour se nourrir et survivre. Le Paléofitness nous propose un type d’entrainement qu’on qualifierait de naturel dans la mesure où il fait appel à nos origines de chasseur-cueilleur et à nos qualités physiques essentielles.
Nous avons remplacé peu à peu au fur et à mesure des siècles ces mouvements ancestraux par d’autres comme la musculation en salle. Il est clair que les bienfaits de la musculation en salle ne sont plus à prouver. Mais le paléofitness peut venir compléter la musculation ou développer une autre vision de ce qu’est un entrainement.

Comment pratiquer le Paléofitness ?

A l’époque nomade, les hommes marchaient entre 8 et 16 km par jour ! Et les femmes devaient porter leurs bébés en permanence afin de leurs éviter les dangers que représentait le sol. Durant les deux premières années de sa vie, un bébé né pendant la période paléolithique parcourait plus de 1500 km ! Le Paléofitness offre donc une place de choix à la marche et à la course à pied. Mais ces deux activités sont loin de couvrir l’ensemble des capacités physiques humaines. Le Paléo-fitness propose de pratiquer des mouvements qui engagent tout le corps dans son ensemble, qui s’approchent de ceux pratiqués à l’époque paléolithique. Plusieurs méthodes proches du Paléofitness sont très intéressantes dans cette optique :

La Gymnastique Naturelle (ou « ginastica natural ») : rendue célèbre par les jiu-jitsuka brésiliens
Le Crossfit : mélange de course, de mouvements de fitness, d’haltérophilie…
Le MovNat : une méthode pour développer ses capacités de manipulation, de locomotion et de combat

Allez… réveillez le chasseur-cueilleur qui sommeille en vous ! 😉

Les commentaires ne sont plus autorisés sur cet article.