paleo-dejeuner

Le régime paléo vous connaissez ? Manger paléolithique, ce n’est pas “Koh-Lanta” : cela ne consiste pas à faire un feu sur son gazon et à sortir les silex pour couper sa viande. Cuisiner paléolithique s’adapte à nos cuisines modernes et à nos modes de vie.
Qu’est-ce que le régime paléo ? Quels sont les bienfaits du régime paléo ? Quels sont les aliments autorisés dans le régime paléo ? On fait un tour d’horizon pour vous de ce régime issu de nos ancêtres.

Comment manger paléo – Le guide

Qu’est-ce que le régime paléo ?

Nous sommes passés en un siècle de 2 milliards d’hommes à 7 milliards et demain nous serons près de 8,5 milliards. Cela a bouleversé nos modes de culture et d’élevage. Aujourd’hui on a privilégié la monoculture, le maïs et le blé. Le soja occupe lui aussi une bonne place et entraîne une vaste déforestation. Les animaux d’élevage nourris de ces produits, souffrent également. Le tout est bien souvent soigné avec des antibiotiques, des adjuvants…
Le constat ? Nos aliments sont tellement appauvris en éléments nutritifs, que nous devons consommer pour nombre d’entre nous des compléments alimentaires pour compenser cette perte de nutriments. Parce que les hommes modernes que nous sommes possèdent une copie des mêmes gènes que nos ancêtres de Cro-Magnon d’il y a 100 000 ans, Loren Cordain a choisi de remettre au goût du jour l’alimentation de nos ancêtres avec le mouvement et régime paléo.

 

Le régime paléo : les grands principes

Ce que vous pouvez manger avec le régime paléo

Ce que vous ne pouvez pas manger avec le régime paléo

Viandes grasses Céréales
Poissons / fruits de mer / crustacés Légumineuses (y compris les arachides)
Insectes comestibles Produits laitiers
Fruits et légumes frais Sucre raffiné
Oeufs Pommes de terre
Noix et graines Les aliments transformés
Huiles saines (olive, noix, graines de lin, noix de macadamia, avocat, noix de coco) Sel
Huiles végétales raffinées

 

Nos astuces pour suivre un régime paléo tout au long de la journée

 

Le petit déjeuner paléo

Faites une omelette par exemple. Faites revenir un oignon, des poivrons, des champignons et du brocoli dans l’huile d’olive. Ajoutez-y les oeufs riches en oméga-3 et vous pouvez compléter par exemple par de la farine de grillons ou ajouter quelques insectes à cuisiner.

Le déjeuner paléo

Pour vous faciliter la vie en début de semaine, faites-vous une énorme salade crue avec tout ce que vous aimez. Un bon point de départ : vous pouvez faire un mélange de mesclun, épinards, radis, poivrons, concombres, des carottes, des avocats, des noix, des amandes et des pommes ou des poires tranchées. Mettez le tout dans un grand récipient hermétique.
Chaque matin, préparez-vous une portion pour le déjeuner et ajoutez-y de la viande (boeuf haché, tranches de boeuf, poulet, dinde, des morceaux de porc, etc.) ou des fruits de mer (saumon, crevettes, thon, ou tout du poisson frais ou fruits de mer) ou bien encore des insectes comestibles (grillons, fourmis, vers de farine). Mélanger avec de l’huile d’olive et du jus de citron et vous êtes prêts !

Le dîner paléo

Essayez de faire des spaghettis de légumes ou bien essayez no pâtes aux insectes. Ajoutez-y des pestos maisons composés d’herbes fraîches et de noix et graines

Que faut-il retenir pour suivre un régime paléo ?

 

Règle n°1 : Supprimer toute forme de céréales, ni ancienne, ni nouvelle et le sucre

Oui, vous avez bien compris ! Le régime paléo est un régime qui ne contient aucune céréale, ce qui veut dire ni blé, ni riz, ni seigle, ni avoine, ni orge, ni kamut, ni épeautre, ni petit épeautre, ni maïs et ni soja, même s’ils ne sont pas considérés comme faisant partie des céréales. Ces aliments n’existaient pas à l’époque paléolithique et la charge glycémique qu’ils incluent est étrangère à la méthode de digestion de notre organisme selon le régime paléo.

Règle n°2 : Vous consommerez ponctuellement des produits laitiers

Point trop n’en faut : vous consommerez rarement des produits laitiers et si possible des produits laitiers de brebis ou de chèvre. Si vous voulez consommer du beurre, consommez du beurre cru de baratte.

Règle n°3 : Vous privilégierez le cru et la variété

Les légumes et les fruits sont riches en vitamines, minéraux ! N’hésitez pas à en manger en quantités, à les varier et à les manger crus ou presque crus.

Règle n°4 : Bouger !

Aujourd’hui, non seulement nous sommes sédentaires, assis derrière un ordinateur, au volant de notre voiture ou sur notre canapé devant la télévision, mais nous ne chassons plus… Bien entendu on ne vous conseille pas de vous armer d’une lance ou d’un collet pour chasser votre gibier, mais de bien comprendre que si vous suivez le régime paléo nos ancêtres bougeaient davantage alors…bougez ! Arrêtez-vous à 2 stations de métro de votre travail et faites le reste à pied, prenez le vélo au lieu de la voiture si vous en avez la possibilité, ou simplement faites votre jardin, un jogging ou bien aller danser 2 ou 3 fois par semaine. Bref, il y a plein de possibilités de bouger. 

Compatibilité des insectes avec le régime paléo ?

Entre 80 et 100%.
Nous ne savons pas réellement quelle quantité d’insectes nos ancêtres mangeaient mais nous savons qu’ils en mangeaient.

Plus d’informations sur le mouvement et régime paléo sur http://thepaleodiet.com/ (en anglais)

Les commentaires ne sont plus autorisés sur cet article.