manger-des-insectes-fait-maigrir

La folie des régimes commence dès le plus jeune âge avec les poupées mannequins, tellement minces que si elles avaient une taille normale et les mêmes proportions, elles ne tiendraient pas debout ! Le monde de la mode s’était engagé à  ne plus choisir des mannequins trop maigres, mais on ne voit toujours pas de femmes normales sur les podiums. En fait, plus de la moitié des femmes qui ne sont pas trop grosses et un homme sur trois veulent maigrir. Les pages des magazines sont remplies de ces régimes soit disant miracles ; une sorte de dictâtes de minceur. Etre belle c’est être mince ! Alors chacune tente de se forger une image de femme idéale en basculant d’un régime à l’autre. Pourtant une question se pose : Est ce que ces régimes font réellement maigrir ?

 

La vérité sur les régimes et leur impact sur la santé

 

Régime dissocié, hyper protéiné, hypocalorique, chrono nutrition…Si aucun de ces mots ne vous fait rêver, c’est normal car il s’agit de « régimes » ! Boire deux litres de soupe de choux par jour pour maigrir ce n’est pas très glamour, mais en plus, récemment des études ont montré que les régimes font grossir et entrainent une augmentation progressive du poids au bout d’un an pour 80% des personnes qui l’ont suivi.

Ce phénomène s’explique par deux choses : d’un point de vue physiologique, dès lors qu’on met le corps sous restriction, il va y avoir une diminution du métabolisme de base, c’est-à-dire ce que notre corps consomme au repos.

D’autre part, d’un point de vue comportemental, dès qu’on se dit qu’on va supprimer un groupe d’aliments ou un aliment, il y a une diabolisation de l’aliment qui s’établit, et dès qu’on réintroduit l’aliment en question ou le groupe d’aliments, on a tendance à en surconsommer pour toutes les privations précédentes. Par ailleurs, lorsqu’on mange très peu, le muscle perd un peu de sa capacité à manger le sucre. Les fibres musculaires deviennent moins nombreuses à tel point qu’à la fin du régime, on aurait tout mis en place pour que le muscle n’arrive plus à prendre ce qu’on va lui donner. Il va donc fabriquer du tissu graisseux extrêmement vite, même plus vite qu’avant le régime.

Les régimes peuvent également provoquer des carences graves, voire des effets très nocifs sur la santé et ceci, les agences de santé ne cessent de le répéter tous les ans. Evidemment, ceci ne veut pas dire rester en surpoids, mais l’idéal c’est de rester bien dans sa peau. Pas de manque, ni de frustration. Le but étant de ne pas faire souffrir son corps pour qu’il ne déclenche pas des reflexes de survie et donc de stockage excessif. Si la personne a juste un excès d’eau, il va juste falloir éliminer de l’eau, mais si la personne a très peu de muscle et beaucoup de graisse, il faudra donc perdre de la graisse de façon saine mais faire du sport aussi pour se muscler.

Une autre face cachée des régimes

 

Que ca soit bien ou mal de vouloir maigrir, il ne faut pas oublier que c’est un sacré marché économique très attractif comme diraient les spécialistes du marketing. Entre les produits allégés, les 0%, la diététique, les livres, le coaching qui a le vent en poupe actuellement, les crèmes et cosmétiques minceur, les compléments alimentaires et les vêtements qui sont supposés vous faire maigrir, le marché de la minceur pèse lourd à tel point que quelques associations s’alarment et dénoncent la faiblesse de certains consommateurs. Pourtant, dans la plupart des cas, il suffit d’investir dans une alimentation équilibrée et une bonne paire de baskets pour perdre les kilos superflus !

 

Les commentaires ne sont plus autorisés sur cet article.