La barre énergétique une solution pour s'alimenter au cours du traiil

Les produits de l’effort sont utilisés afin de soutenir l’organisme, lors d’un effort intense. Ainsi, en permettant à l’organisme d’être réhydraté, et en lui évitant une chute de la glycémie trop importante, les barres énergétiques apportent l’énergie qui fait souvent défaut durant les derniers moments de l’effort physique. Quelque soit votre niveau d’activité physique, que vous soyez un sportif amateur ou averti, il existe une barre énergétique adaptée à votre activité physique. Cependant, devant la diversité des produits disponibles sur le marché, il peut se révéler difficile de bien choisir sa barre énergétique. Quel est le moment le plus propice à sa consommation au cours de l’effort physique ? Comment choisir sa barre énergétiques ? Est-il possible de faire ses barres énergétiques maison ? Des questions auxquelles nous allons maintenant tenter de répondre.

Qu’est-ce qu’une barre énergétique ?

 

Premièrement, il est important de bien faire la distinction entre les barres énergétiques, les barres hyper-protidiques, les barres protéinées et les barres de céréales. En effet, chacune de ces barres a sa spécificité, et n’est pas forcément adaptée aux besoins du sportif. Ainsi, la barre hyper-protidique est de par son nom principalement constituée de protéines. Elle est utile sur les efforts longs, à raison d’une barre, toutes les 3 ou 4 heures environ. Les barres protéinées sont utiles pour la construction et l’entretien du muscle. Elles sont riches en protéines et faibles en apport glucidique. Elles sont particulièrement utilisées par les sportifs souhaitant se construire du muscle et augmenter de volume. Elles peuvent être intéressantes à consommer après un entraînement pour se reconstituer. Veillez à la composition de votre barre protéinée qui doit contenir au moins 15g de protéines. (C’est le cas par exemple de la barre Kinjao à la farine de grillons qui contient 20gr de protéines)
Les barres de céréales ou barres à en-cas possèdent un intérêt principalement gustatif, et ne sont absolument pas adaptées, que ce soit d’un point de vue qualitatif ou quantitatif aux besoins spécifiques du sportif en plein effort.
Les barres énergétiques quant à elles, apportent au corps les glucides dont il a besoin, afin de lui permettre de supporter avec plus de facilité un effort intense, de par leur composition extrêmement riche en glucides.

Quelle est la composition d’une bonne barre énergétique ?

 

La barre énergétique possède différentes facettes : tout d’abord, lors de l’effort, l’organisme pioche dans ses réserves glucidiques. La barre énergétique va intervenir à ce niveau en fournissant à l’organisme les glucides dont il a besoin, afin de lui éviter les petits creux et la baisse de forme qui pourraient en résulter. Ensuite, les différents minéraux et vitamines contenues dans les barres énergétiques jouent également un rôle important, en comblant par-exemple les pertes en sueur grâce au sodium contenu dans ces barres, ou par le rôle anti-oxydant que joueront les vitamines C et E par-exemple. Ainsi, tous les composants de la barre énergétique auront un rôle à jouer, que ce soit avant, pendant ou après l’effort. D’où l’intérêt de consommer des barres énergétiques à ce moment-là. La meilleure utilisation étant la consommation de ce type d’aliments de manière fractionnée, tout en consommant en même temps une boisson diététique de l’effort, au cours de l’activité physique.
Cependant, il est plus judicieux d’utiliser ce type de barres lors d’une activité physique qui demande des efforts poussés, comme les marathons ou les entraînements intenses.
Ainsi, une bonne barre énergétique doit contenir au minimum 20g de glucides de qualité, 50mg de sodium, 300mg de potassium, 56mg de magnésium, au moins deux vitamines du groupe B, des anti-oxydants, et des BCAA.

 

Barre énergétique au chocolat et à la banane - Kinjao le blog

Barre énergétique au chocolat, à la banane et aux amandes – Kinjao le blog

 

Quand faut-il consommer une barre énergétique pour qu’elle soit efficace ?

 

La barre énergétique avant l’effort : consommez une barre énergétique, particulièrement riche en glucides. En effet, cela vous permettra d’être en mesure de produire un effort maximal jusqu’à la fin. L’objectif étant de pouvoir être le plus efficace possible au cours de l’effort. Et n’oubliez pas de veiller à votre hydratation également.

Pendant l’effort : Votre corps va devoir lutter contre le phénomène de déshydratation, qui produit une baisse des performances.Votre organisme aura ainsi besoin d’être nourri et hydraté. Les glucides contenus dans les barres énergétiques permettront de vous éviter le fameux « coup de pompe », en conservant votre énergie à un certain niveau.
Attention à bien faire la distinction entre le cyclisme , et les autres sports, comme la course à pied par-exemple. En effet, dans le premier cas, la consommation d’aliments solides pendant l’effort affecte nettement moins l’appareil digestif. Ainsi, il est possible de consommer 1 barre toutes les heures. Cependant, pour tous les sports dit « avec ondes de chocs », comme la course à pied, il faudra veiller à consommer la barre énergétique par petites bouchées, que l’on prendra soin de soigneusement mâcher, associée à une gorgée de boisson énergétique. Dans ce cas, une barre énergétique toutes les 3 heures est un bon compromis.

La barre énergétique après l’effort : la consommation d’une barre énergétique à index glycémique élevé peut se révéler particulièrement intéressante pendant la phase dite de « récupération », afin de permettre l’augmentation du taux de glucides, et ainsi d’aider l’organisme à se remettre au mieux de l’effort qu’il vient de fournir. Consommez-la le plus rapidement possible après l’effort pour qu’elle soit le plus efficace possible.

 

Barre énergétique maison aux céréales et fruits secs

Barre énergétique maison aux céréales et fruits secs

Les différentes variétés de barres énergétiques

 

Il est clair que l’offre en matière de barres énergétiques ne manque pas. Ainsi, vous aurez largement le choix, que ce soit en terme de saveurs, de textures, ou de besoins sportifs. En effet, vous trouverez certainement votre bonheur parmi la multitude de goûts proposés ( chocolat, cerises, noisettes, framboises pour ne citer qu’eux). De plus, les fabricants se sont également adaptés aux différents régimes alimentaires. Ainsi, vous trouverez facilement des barres énergétiques sans gluten, vegan, sans lait ou même 100% bio. Les textures sont également différentes, puisque vous pourrez acheter des barres énergétiques plus molles ou plus crunchy, en fonction de vos préférences.
Maintenant, il ne vous reste plus qu’à faire votre choix, en fonction de vos goûts et de vos attentes sportives. Veillez également à lire soigneusement les étiquettes de composition, afin premièrement de vérifier que cette-dernière correspond bien à la définition d’une barre énergétique, puis pour vérifier la liste des composants. En effet, nombreuses sont les barres énergétiques remplies de conservateurs, d’additifs alimentaires en tous genres, et parfois même en laxatifs. Soyez donc vigilant au moment de choisir votre barre énergétique !

Que penser de la barre énergétique faite maison ?

 

Etant donné la composition très spécifique que doit présenter une barre pour être qualifiée de barre énergétique, il semble très difficile de pouvoir reproduire avec exactitude ces associations chez soi. Cependant, il est possible de trouver des recettes de barres énergétiques « maison » sur le net. Alors, libre à vous d’essayer ! Et pourquoi ne pas essayer de réaliser une barre énergétique aux insectes faite maison avec de la farine de grillons comme source de protéines par-exemple ?

Quel est le prix des barres énergétiques ?

 

Tout comme pour le large choix de saveurs, et textures proposées, les prix peuvent énormément varier en fonction des produits proposés, et selon les marques. Si de plus vous souhaitez une barre adaptée à un régime alimentaire particulier (sans gluten, sans additif…) le prix sera plus élevé. Comptez de 1,20 à 3,20 euros la barre allant de 25 à 40g.

Et que dit la loi pour ce type de produit ?

 

Quelque soit sa forme (liquide, solide…), tout produit entrant dans la catégorie des produits énergétiques doivent répondre à des règles strictes, et doivent contenir au moins 60% de glucides, du sodium, de la vitamine B1 et divers minéraux non spécifiés. En résumé, une bonne barre énergétique doit contenir des glucides, des vitamines (C ou E, B1 et B3), ainsi que des minéraux (sodium, magnésium, zinc), et des BCAA ou Acides Aminées Branchés, comme la leucine, l’isoleucine et la valine.

Les barres énergétiques, tout comme les autres produits créés pour aider le sportif durant l’effort, se révèlent être un formidable complément. Cependant, les compositions des différentes barres énergétiques peuvent énormément varier. On vous invite à bien y regarder !

Les commentaires ne sont plus autorisés sur cet article.